Stage récupération

Il concerne aussi les conducteurs qui ont fait l’objet d’une invalidation du permis pour perte totale de point ou d’une annulation du permis par décision judiciaire. Si le conducteur commet à nouveau une infraction qui l’oblige à suivre à un stage moins d’1 an après, il ne pourra pas récupérer de points, car un délai minimum d’1 an est imposé entre 2 stages pour récupérer des points.

La journée de formation est composée d’échanges entre participants sur le thème de la conduite et de la sécurité routière, et un rappel des bons comportements routiers. Un stage peut vous permettre de gagner 4 points selon la limite annuelle en cours (8,10 ou 12 pour une formation classique en 3 ans). Il existe une formation pour pouvoir réduire de 6 mois à un an la durée de la période probatoire : la formation post-permis.